Les abandons/sauvetages incessants des lapins [Edit Mars 2022]

Garder son calme, ne pas juger, être souriant et agréable… Voilà ce qu’on nous demande et ce qu’on attend de nous à chaque abandon, mais c’est parfois impossible car notre cœur et nos émotions prennent le dessus… 

Notre plus grand rêve serait que les lois changent un jour et que les lapins soient enfin considérés comme ils le méritent…

Zora et Zelda

Voici l’histoire de ces deux lapines de quelques mois, achetées sur les petites annonces, à qui on décide de mettre un mâle afin de faire faire des bébés parce que « ça fait plaisir aux enfants » et « c’est mignon ». Les bébés naissent. Il y a beaucoup de monde dans ce minuscule endroit et les bagarres commencent. Une portée survit mais une autre décède (nous ne voulons même pas savoir pourquoi ni comment).

Tous pas stérilisées ni castrés, un stress énorme pour les lapines qui ne peuvent ni fuir ni protéger leurs petits… La situation devient ingérable alors on décide de ne plus garder aucun lapin, donc on téléphone à tous les refuges car il faut s’en séparer tout de suite, maintenant à tout prix !

Les refuges débordent mais on arrive quand même à s’organiser, à pousser les murs… Quatre lapereaux sont partis au refuge « Mes Pas dans Tes Traces » à Fribourg et deux mamans chez nous, début mars 2022.

Les lapins (sur)vivaient sur le balcon, sans cabane, aux courants d’air, bref…
Évidemment il y avait des sous pour acheter ces lapins mais plus du tout pour participer aux frais vétérinaires ni aux stérilisations. Apparemment nous sommes là pour ça…

D’après la personne les lapines vont bien. Cependant, comme vous pouvez le constater sur les photos, elles présentaient de nombreuses blessures et étaient amaigries…

Pour notre plus grand bonheur, cette histoire se termine bien ! Après avoir été soignées et remises sur pattes, Zelda et Zora ont été adoptées !

Cya

Encore une personne qui a abandonné sa petite lapine au bord d’une route à Ayent… Ils y ont même déversé sa litière… C’est vraiment inadmissible d’abandonner un lapin en pleine nature, les chances de survie sont clairement de zéro… Puis quand on voit l’état de ses incisives… Même sans abandon, elle n’aurait pas survécu…

Heureusement, un très gentil monsieur s’en est soucié, l’a attrapée et nous l’a amenée.

Il a pensé bien faire en lui donnant des croquettes pour chat en la voyant un peu maigre mais si vous deviez trouver un lapin, nous vous rappelons que ceux-ci sont herbivores !

C’est uniquement foin/herbe, légumes verts principalement et graines spéciales lapins sans céréales.

Merci à ce gentil Michel d’Ayent de s’en être occupé et de nous l’avoir amenée !

abandon lapin refuge d'animaux
lapin refuge d'animaux

Nous ne décolérons pas, surtout vu l’état de ses dents et sa maigreur… normal… étant donné qu’elle n’arrivait pas à manger avant qu’on lui lime les dents.

Afin d’éviter ce genre d’abandon sauvage, il faut absolument sensibiliser les gens qui veulent acquérir des animaux… Leur expliquer que ce n’est pas « un jeu d’enfant » au sens propre et figuré, que c’est une responsabilité, des êtres vivants et que c’est un engagement de plus de dix ans ! Aussi parler des refuges et sanctuaires qui peuvent les accueillir ou chez qui on peut adopter si les conditions de détention sont respectées … 

Une opération est malheureusement obligatoire pour Cya : ablation des incisives inférieures et supérieures.
Cette petite lapine est une merveille de la nature. Elle est vive, affectueuse, joyeuse et d’une douceur incroyable !

Les combattants

L’histoire se répète. Il y a deux ans quasiment jour pour jour (le 16.03.2020) le service vétérinaire nous mandatait pour effectuer un séquestre où nous devions initialement récupérer que quatre cabris. Finalement, nous étions repartis de ce lieu sordide avec 4 cabris, 17 poules et 17 lapins…

Le lien ci-dessous pour vous rappeler l’horreur de ce sauvetage :

Le 26 mars, un séquestre a eu lieu chez cette même personne … Dix lapins sortis de l’enfer, dont trois femelles et sept mâles… Évidemment, c’était des lapins qui allaient être mangés … Il les a repris en toute illégalité et vue la deuxième saisie, on peut constater qu’il y a un suivi de la part du service vétérinaire. Malheureusement, nous pensons, tout comme vous, qu’il devrait y avoir des sanctions plus lourdes pour ce genre de personnes mais, heureusement pour certains, ce n’est pas nous qui faisons la loi…

Ils étaient pour la plupart dans un état pitoyable.

Lorsqu’ils sont arrivés au refuge, nous avons « constaté les dégâts », soigné et désinfecté les plaies, pesé, sexé, nommé et établi une fiche à chaque lapin, comme nous le faisons toujours lors d’une arrivée de lapin(s) au refuge.

Deux ont été amenés directement en urgence chez notre vétérinaire de Bulle pour une consultation plus que vitale et dont voici un extrait de leur rapport :

Oli :

Hypothermie, rachitique, état de choc, plaies anciennes et très profondes, morsures sur tout le dos avec 3 abcès nécessitant une chirurgie, souffre++, oreilles nécrosées et infectées, galles++, affamé et assoiffé. Une terrible odeur de mort qui émane de chacune de ses plaies…

Soins prodigués : perfusion, anti-parasitaire, soins de base des plaies, anti-douleurs et antibiotiques. Il s’est rué sur la nourriture.

Hospitalisation d’urgence obligatoire puis opération pour ses abcès et amputation d’une partie des oreilles (pour enlever les tissus nécrosés).

Pogo :

Abcès++, plusieures plaies sur le corps, faible et amaigri, oreilles avec sécrétions type gale, affamé et assoiffé.

Soins prodigués : anesthésie pour l’opération de l’abcès et le nettoyage auriculaire, soins des plaies, anti-parasitaire, il s’est rué sur la nourriture.

Hospitalisation d’urgence obligatoire.

Ils sont rentrés au refuge le 28 mars. Mahleureusement, Pogo est décédé quelques jours plus tard des suites de ses blessures… Oli se bat comme un chef. Il est en convalescence et doit recevoir des soins de plaies quotidiens.

Une coprologie a été réalisée et ils sont atteints de la coccidiose. Un traitement est donc obligatoire pour tous les lapins.

D’après la vétérinaire, il est certain qu’ils n’ont jamais reçu aucun soin.

Concernant les huit autres, ils étaient tous assoiffés et affamés.

Deux femelles étaient en fin de gestation et ont mis bas à la fin du mois de mars.

Bienvenue: Mike, Oli, Rocky, Cassius, Clay, Sylvestre, Adrian, Ronda et Rousey… tous des noms de combattants car pour avoir survécu à ça… il fallait de sacrées gonades…

Comme vous pouvez le constater, le gros de notre travail depuis plusieurs mois, tourne autour des lapins… C’est inimaginable la souffrance faites à ces petits êtres…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats